L'avis des lecteurs. (cliquez sur la couverture) 

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

 
jakobar avis olivier deparis

   Main mise sur Jakobar est le premier livre de science-fiction qui me fait ressentir les effets du vol (spatial ou non), les effets de la vitesse, et à quel point ce peut être à la fois grisant et dangereux. J’en ai encore des frissons et les larmes aux yeux rien qu’en y repensant.

   C’était juste grandiose. Merci, Olivier, pour cette époustouflante expérience de lecture.

Hélène

Toulon

  J’ai terminé Mainmise sur Jackobar le week-end dernier et c’etait agréable à lire. J’ai bien apprécié la partie sur Jackobar. J’ai moins accroché à l’ambiance virile de la bande. Même si le personnage principal s’en détache un peu, l’ambiance est à la testostérone et je suis pas vraiment habitué.

Fred D.

Marseille

 J'ai beaucoup aimé l'écriture d'Olivier Deparis : une écriture simple et nerveuse qui sert à merveille ce roman riche en rebondissements… Une très bonne découverte…

Kincaid

Ville, Région

Olivier Deparis -- un nouvel auteur, dont c'est le premier roman -- nous livre ici un excellent space opera qui n'est pas sans évoquer Tubb (dont on reparlera le mois prochain) (ou Randa dans ses meilleurs jours) de par son univers bigarré, exotique, et son intrigue politico-espionnage galactique.

Marcel Pfefferlé, sur le fil Facebook de Rivière Blanche

Ville, Région

Sens du récit et du mouvement excellents, beaucoup d'ingéniosité, originalité vraiment bienvenue, intégration aisée du lecteur dans le décor, technique présente sans être envahissante. Approche psychologique bien étudiée. Suspense bien agencé, explications finales convaincantes. Style parfaitement adapté et écriture admirablement maîtrisée, avec ruptures de ton et décalages aux moments les plus opportuns. Space Opera" d'action de très bonne qualité…

…Bonus cinq étoiles : le poulgoura. Du génie à l'état pur, félicitations ! Au moins une scène érotique à l'extrême qui n'a absolument rien du tout de convenu ni de classique. Là encore, il y a des milliers d'auteurs qui devraient en prendre de la graine...

Jean-Michel Archaimbault, directeur de collection

Ville, Région

Je viens de terminer " Main mise sur Jakobar ".... j'ai pris un grand plaisir à cette lecture : pas de temps mort... des personnages attachants dans leur diversité...une bonne intrigue... un space opéra de bon aloi. 
J'attaque maintenant '' Diomède alpha ".
Amicales pensées...

Christian, amateur de SF

23 février 2017 sur FB

  ​Un roman d'aventure, de poursuite galactique et de moralité. Derrière un style un peu long par moment, on est embarqué dans une course poursuite inattendu. 

   Les personnages sont attachant, leurs histoires parfois dévoilées sont touchante et La mutante est celle qui à le plus de caractère, ce qui fait que nous l'apprécions plus rapidement. 

   Question moralité, nous partons avec Tom, qui a de gros a priori concernant les mutants, on peu même penser qu'il ne les aiment pas... et pourtant au fils des péripéties que vont devoir traverser les personnages Tom apprend à les connaître !

Ville, Région

…Au rang des critiques négatives, je mettrais quelques scènes un poil clichés (ou des rebondissements un peu « too much ») et quelques scènes (mais pas les mêmes) parfois un peu embrouillées où l'on a un peu de mal à comprendre tout ce qu'il se passe. Au rang du positif, un récit rythmé mené tambour battant porté par une écriture simple et nerveuse. On n'a pas le temps de s'ennuyer. A noter également des personnages aux caractères bien trempés et des dialogues percutants. Je pense que les personnages et les réparties sont le principal atout de ce récit, space-opera qui fait la part belle à l'aventure…

Vinze, sur son blog

Ville, Région

Un roman de science fiction accessible a tous, des personnages attachants,des rebondissements en nombre,quoi demander de plus à un roman? Je le conseille vivement, le seul bémol, j'aurais aimé qu'il soit plus long pour connaître le devenir de chaque personnage. A quand la suite ?

Elfeespiegle sur le site de la Fnac

Ville, Région

À lire absolument si vous aimez la science fiction ou si vous voulez l'essayer!!!!

Cécilia sur Facebook

Nîmes

D'une écriture claire et nerveuse, l'auteur pense tout au long de son texte au lecteur ; si les passages des premières pages d'exposition peuvent dérouter, il en reste conscient et veille à la compréhension. Tout en menant la présentation des personnages, il pose les enjeux sans disgression et nous plonge dans l'action : un combat spatial qui donne le ton d'une aventure riche en péripéties et rebondissements. …une aventure à l'image de la couverture : l'espace, des planètes, des vaisseaux, des combats, des intrigues... Sur fond de manoeuvres militaires, de traques spatiales et de technologies avancées, l'auteur nous dévoile un imaginaire étoffé - mâtiné de références -, où il est notamment question de mutation, de virus, d'exobiologie, et d'une certaine vision des relations sociales et des sentiments. …un roman honnête, une aventure qui représente un bon divertissement, et dont les personnages savent nous émouvoir par moments…

neocobalt sur le blog cobaltodyssee

  Ce roman de science-fiction/space opera frappe avant tout par le style et le souci du détail. Le style de l'auteur est limpide, l'ouvrage se lit rapidement et les nombreuses péripéties sont toujours élégamment évoquées… L'action est également bien décrite, l'intrigue se déroule sans temps mort et de belles scènes de combats spatiaux sont haletantes…

  Enfin, mention spéciale à l'humour…

Julien Heylbroeck sur le blog l’Oeil Cannibale

 De l'action, de l'action, de l'action.» «…» «L'action virevolte, sans la moindre trève, dans un scénario bien huilé et porté par une plume efficace. A ce titre-là, Main mise sur Jakobar n'usurpe pas sa place chez Rivière Blanche: il s'agit bien d'un très honnête FNA à la lecture agréable. L'objectif, détendre, est atteint

Patrice Lajoye sur le blog Palabres éclectiques

 …Amateurs de combats spatiaux, d'explosions atomiques et de moments de bravoure, vous serez comblés. Le style est nerveux, précis et les dialogues savoureux… ; …j'ai dévoré ce roman d'une traite. C'est de la bonne SF de divertissement…

Zordar sur son blog

  Je viens de le lire et j'ai bien apprécié. Je ne suis pas un habitué de la SF mais j'ai trouvé cette lecture plaisante, avec une bonne histoire et quelques messages humanistes bienvenus

Bernard sur Facebook

  Coucou à tous, je suis fan des bandes dessinés surtout les lanfeuts, tuniques bleus et Ulysse, mais la chose que je préféré ces les livres de science-fiction comme main mise sur Jackobar, Alianations ect...

Tuniquebleu sur Booknode.com

Première découverte de ce style qui n'est pas le mien , je suis plutôt fantastique , mais surprenant, les descriptions nous entraînent dans des Univers incroyables mélangeant tels ou tels Total Recal , Ridick,.... Nous sommes tenus en haleine et pas déçu par le voyage !
Bonne première expérience dans ce domaine

Client d'Amazon le 8 janvier 2016

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer !

Please reload

 

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer

Ville, Région

Please reload

 
Maudits guerriers avis olivier deparis

Maudits

Guerriers

Actuellement

indisponible

…j'aime bien la complexité quasi œdipienne de cet étrange personnage, la parcimonie de tes descriptions qui laissent au lecteur placer son imaginaire, et ce côté mythe originel, on dirait un morceau de mythologie

Justine (réalisatrice, artiste)

Paris, IDF

Félicitations ! C'est une très belle histoire, avec le style en prime (et je suis exigeant...)

Ville, Région

  Une longue nouvelle de fantasy. Olivier Deparis (Main mise sur Jakobar chez Rivière Blanche) nous fait partager une formidable parabole sur la différence et l’intolérance. 

 Dans ce texte court, le genre - qui rassemble la magie et les Orcs parmi d'autres ingrédients de la Fantasy - se révèle non pas fantaisiste mais plutôt sombre et lumineux tout à la fois. Un huis-clos qui s'éclaire d'empathie, d'humanité et de commisération - pitié libérée de sa connotation dégradante. Une Fantasy qui se fait oublier au-delà du genre, pour une histoire plus universelle qui fait vivre au lecteur son cheminement par touches successives, une parabole sur la différence et l’intolérance, jusqu'à sa conclusion qui ne saurait laisser le lecteur sans émotion.
 Alerte, le style d'écriture s'attache à l'essentiel, avec la clarté et la justesse qui faisaient déjà l'intérêt de la lecture de Main mise sur Jakobardu même auteur.
 Entre monstruosité et humanité, le récit sait émouvoir crescendo. Là où l'affect s'entremêle avec l'intellect, la narration piège le lecteur dans une toile tissée de valeurs, de peurs primales et tourments plus élaborés, le lot de chacun.
De l'orgueil, la haine et le mépris face à la tolérance, lequel l'emportera ?

Ville, Région

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer

Ville, Région

Please reload

 

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer

Ville, Région

Please reload

 

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer

Ville, Région

Please reload

 
Diomede alpha avis olivier deparis

  Olivier a un talent certain pour immerger le lecteur (la lectrice) dans les pensées de son personnage, dans le cheminement de ses réflexions. Je me suis laissée embarquer dans la tête de son super-héros avec fascination, tant ses pensées sont construites avec talent, tant il délibère en lui-même avec intelligence.

  Tout naturellement, j’ai tout autant plongé avec délectation dans cet univers futuriste – nous sommes en 3130 – grâce aux descriptions d’une précision chirurgicale qu’apporte l’auteur sur les outils, les vaisseaux et les technologies de ces mondes d’après-demain.

  Le plus passionnant, l’aboutissement de toute ces recherches, est bien Dennis lui-même : cet humain génétiquement modifié issu du « projet Diomède ».

Hélène Destrem

"Un mec qui a été modifié pour des besoins militaires va s’infiltrer pour des missions dangereuses et tendues comme des strings. Comment te dire que c’est pile poil ce qu’il me fallait. J’ai dévoré Diomède alpha en une soirée, ne comprenant d’ailleurs pas très bien comment j’avais réussi parce que j’étais vraiment pas en état de lire beaucoup. (...)

Bref, de quoi se creuser la cervelle sur des puissants commanditaires et sur le libre choix des nations. Je vous disais que ce roman était vachement bien."

Ce jeune auteur de Science-Fiction français est une très agréable découverte. Deux romans et quelques nouvelles à son actif, il est publié par les très bonnes maisons d'édition « Rivière Blanche » et « Armada ». Le deuxième de ses romans, Diomède Alpha, trône fièrement sur mes étagère, entre un Asimov et un Simak (excusez du peu!), près à être relu. Dans cette histoire qui pourrait paraître classique à première vue, Olivier évite les poncifs et renouvelle intelligemment le concept du Super Soldat. Un style direct, sans chichis et assez fluide pour accrocher le lecteur dès les premières lignes. Un parfum « retro, mais pas trop », qui nourrit pleinement mes neurones de vieux routard de la SF. Et une fin satisfaisante à souhait, suffisamment ouverte pour laisser l'imagination du lecteur s'emballer et espérer une suite (Olivier , à ton clavier!!) !Bref, il va sans dire que son autre roman, « Main mise sur Jakobar », est sur ma liste « à acheter d'urgence !! ».

Frédéric, passionné de SF et organisateur de salon.

​  Roman de SF qui se lit d'une traite. Heros mystérieux dépourvu de passé mais aussi de présent qui ne vit que dans l'instant de la narration. Pour autant l'histoire se développe pour faire sens à la fin. Ecrit dans un langage de qualité mais dépourvu de pédanterie. Le roman fait penser aux anciennes collections des années 80 et 90.

  Un bon moment en perspective.

PFRA sur Amazon

Très surpris par ce bon livre une écriture dynamique ou l'action est continuelle sans aucun temps mort, souhaite vraiment avoir une suite à ce livre

François Glineur sur Amazon

Intrigue de bonne facture mais écriture difficile. Certains chapitres sont difficiles à lier aux autre. La segmentation du récit est lourde et pessante.

Anonyme sur Amazon

   Je l'ai lu avec facilité, il est d'une belle écriture, agréable, même si sur la fin, j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour déchiffrer les révélations qui sont faites. En effet, tout se dévoile au dernier chapitre, mais tout le long du livre, des indices laissent à penser du rôle instrumental du Diomède et des secrets de la FI, et cela entretient le suspens. Un point qui m'a embêté néanmoins, est le découpage très net entre les chapitres, autant dans l'espace et le temps, avec pour seul lien apparent le Diomède…

…Je crois qu'il faut relire une seconde fois le livre, pour comprendre tout ce qui est révélé à la fin, et prêter une grande attention aux termes, technologies introduites et détails du récit. Je reste un peu confuse, même si j'ai saisi le dénouement, je crains que certaines subtilités m'aient échappé !

  C'est un très bon livre tout de même, que j'ai pris plaisir à lire !

Laurie, amatrice de Science-fiction

Retour de lecture suite aux Intergalactiques de Lyon

J'ai vraiment bien aimé ce roman court. 

Certes c'est sur que vu la longueur on ne peux pas demander à ce que tout le background soit bien développé mais ça ne gène pas du tout pour l'intrigue elle même qui se tient bien…

Je dois dire que j'ai lu ce roman d'une traite. Un petite histoire mais une histoire qui a su me tenir jusqu'au bout et dont la fin était totalement satisfaisante et ne demande pas plus pour me plaire. Le sujet en lui même a beau avoir été traîné de nombreuses fois, j'ai quand même bien plongé dedans.

Article de Lianne

C’est un personnage fascinant que nous propose Olivier Deparis. Il le symbole de la perfection guerrière capable d’éliminer tous ses adversaires aussi bien au combat que par la ruse et ses capacités psy. Pourtant, il va douter et on va suivre avec grand intérêt son cheminement.  ainsi que celui de son mentor l’amiral Josh Keil. Ce n’est pas pour autant que ce roman est uniquement introspectif, bien au contraire ! Les scènes de combat sont spectaculaires et bien construites. Ce Captain America du futur ne réussit pas ses missions finger in the nose, il est souvent pas loin d’y rester. L’intrigue amène son lot de surprises et l’auteur la maîtrise très bien avec un style est précis et efficace

Avec ce roman et après Mainmise sur Jakobar,  Olivier Deparis confirme qu’il est une voix qui compte dans la SF francophone.

Paris, IDF

-Une intrigue haletante, des personnages attachants, des environnements envoûtants , la recette idéale pour s'évader.
-Une écriture dynamique (enchaînements de chapitres dans l'action pure puis plus introspectifs), une réflexion sur l'Homme libre. J'ai pris un réel plaisir à me plonger dans ce monde pas si éloigné de nous.

Ville, Région

J'ai fini ton Diomède et je me suis bien éclaté .

Ville, Région

" Diomède alpha ", que je viens de terminer , est encore supérieur à " Mainmise sur Jakobar " : manipulation mentale à des fins militaro-politiques , prise de conscience du libre-arbitre.....tout cela dans un récit sans temps mort....
Merci pour cette réussite...et je n'écris pas sous influence d'un Diomède

27 février 2017 sur FB

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer

Ville, Région

Please reload

 
Main mise sur Jakobar roman olivier deparis

Pour me laisser un avis, merci d'utiliser le formulaire de CONTACT.

À vous de jouer

Ville, Région

Please reload